«Retour

La Tribune de Genève - 21 avril 2010

 

De l'espoir contre la cardiopathie infantile
 
La Fondation genevoisePrim'Enfance, présidée par Philippe Monnier, soutient des programmes de recherche novateurs dans le domaine des pathologies infantiles. En clair, elle se bat pour trouver des financements privés et, ainsi, «prévenir, dépister et traiter les maladies de l'enfance, de la prénaissance à l'adolescence». Les HUG (Hôpitaux universitaires de Genève), et principalement ses services liés à l'enfance, en sont notamment les bénéficiaires.
 
Au menu de ces programmes, essentiels à toute vie: CardioHope. Initié avec passion par Nicole Plojoux, il vise à améliorer la prise en charge et la continuité des soins des familles dont les enfants sont suivis pour une cardiopathie ou dont les bébés à naître ont reçu un diagnostic de cardiopathie fœtale.
 
Autres objectifs: permettre une réflexion sur les implications psychologiques et émotionnelles du diagnostic et, enfin, créer les fondements d'une recherche clinique. 
 Mercredi dernier, c'est un chèque de 120 000 francs – fonds collectés par Prim'Enfance et l'Association des amis de la fondation – qu'a reçu le Professeur Maurice Beghetti, chef du Service de cardiologie pédiatrique (HUG), pour commencer à mener à bien ce magnifique projet.
 
A noter encore que les professeurs Pétra S. Hüppi, du Département des neurosciences, et François Ansermet, du Département de psychiatrie de l'enfant, ont, eux aussi, eu chacun la somme de 20 000 francs pour poursuivre des projets soutenus par Prim'Enfance, depuis deux ans déjà.