L'obésité infantile et l'hypertension artérielle pulmonaire : une véritable épidémie


Il s'agit d'une véritable crise de santé publique touchant en Suisse 250'000 enfants en surpoids, dont 60'000 d'entre-eux sont obèses.

En effet, force est de constater une augmentation significative et prouvée des risques de développer prématurément des maladies cardio-vasculaires, du diabète de type 2, des affections ostéo-articulaire et des troubles psycho-comportementaux.

Les recherches du Professeur Maurice Beghetti et de ses collaborateurs aux HUG ont démontré que 50% des enfants obèses souffrent d'hypertension et que les premières altérations de la paroi artérielle apparaissent avant la puberté.

Les coûts engendrés par l'inactivité physique représentent en Suisse 1.4 millions de cas maladie, 2'000 décès par an, tandis que les coûts s'élèvent à 2.4 milliards de francs (directs et indirects) dont 2.7 milliards liés directement à l'obésité.

Pire encore, la persistance du surpoids et de ses co-morbidités subsiste à l'âge adulte à raison de 25% si celui-ci apparaît pendant l'enfance et de 75% au cours de l'adolescence.

Le traitement de l'obésité de l'enfant est complexe, et les recherches à ce jour insuffisantes.

Etape 1 : étudier les mécanismes à l'origine du développement précoce des maladies cardio-vasculaires chez l'enfant obèse par des technologies de pointe, non invasives (échographie cardiaque à haute résolution, laser capillaire, IRM).

Etape 2 : démontrer par ces investigations scientifiques les effets thérapeutiques d'un programme inter-disciplinaire original et novateur (orienter, motiver, éduquer, soutenir par le biais d'activités physiques adaptées, d'éducation nutritionnelle et d'accompagnement comportemental). Ce dernier a l'ambition de modifier à long terme le style de vie de l'enfant obèse et de ses parents.

Les résultats de ces recherches ont déjà permis la publication d'un premier article démontrant que l'augmentation de la fraction de graisse pancréatique est présente chez les adolescents obèses avec un syndrome métabolique. En outre, plusieurs autres publications sont actuellement en cours concernant plus particulièrement la graisse péri-coronarienne et péri-cardiaque chez l'adolescent ainsi que l'hyperglycémie et la relation avec l'activité physique. 

Le Professeur Maurice Beghetti travaille actuellement de surcroît sur les pathologies liées à l'hypertension artérielle pulmonaire, maladie orpheline tant chez l'adulte que chez l'enfant qui, dans la population pédiatrique, est souvent associée à une cardiopathie congénitale. 
 
Grâce au  soutien de la Fondation Prim'Enfance, le groupe du Professeur Maurice Beghetti, en collaboration avec la Doctoresse Julie Baker et l'hôpital Bicêtre à Paris, étudie les déterminants de l'hypertension artérielle pulmonaire liés aux malformations cardiaques congénitales.
 
Ces recherches sont réalisées par des mesures hémodynamiques lors de cathétérismes associés à des biopsies pulmonaires sur lesquelles sont évaluées toutes les nouvelles pistes génétiques et inflammatoires provoquant l'augmentation de la pression artérielle dans les vaisseaux du poumon.